: Jean-Michel Lemonnier, bloc-notes: déification
Affichage des articles dont le libellé est déification. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est déification. Afficher tous les articles

samedi 7 avril 2018

Vendredi saint orthodoxe 2018 - Rappel sur la spécificité de la théologie de la Rédemption du christianisme orthodoxe

Vendredi saint orthodoxe. 

L'occasion de rappeler encore une fois à quel point la théologie orthodoxe de la Rédemption, (le sacrifice christique n'en est qu'un aspect) n'a absolument rien à voir avec la construction théologique des germano-latins (catholiques et réformés comme certains les nomment).


Le Christ en s'incarnant s'est abaissé à côtoyer l'humanité déchue pour collaborer avec nous (et en nous) à la douloureuse évolution que nous devons accomplir pour parvenir à la déification.
En acceptant la Croix, Jésus-Christ souffre en nous, avec nous, et partage notre pauvre condition. En aucun cas, comme le prétendent les germano-latins, il ne souffre à notre place, paie une rançon ou satisfait à la colère du Père en apaisant ce dernier par son sacrifice. Un discours ayant facilité toutes les caricatures de Dieu et du christianisme que nous connaissons : de Voltaire à Freud...


Aussi, un orthodoxe ne peut accepter le discours consensuel imprégné de mièvreries des oecubénistes sur l'unité des chrétiens, car trop parmi eux (y compris parmi les orthodoxes ignorants) ont défiguré Dieu en en faisant un crétin, un monstre assoiffé de sang et continuent à entretenir cette image de Dieu (même malgré eux)...

"Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne Dieu à son tour", voilà un principe théologique central dans la Tradition orthodoxe totalement oublié dans les autres confessions dites chrétiennes.


dimanche 14 janvier 2018

Père François Brune - Contre Thomas d'Aquin et Augustin - Déificaton de l'homme - Orthodoxie - EFM - "Les Morts nous parlent"


Mystiques, théologie orthodoxe des Pères (pas cette fausse Orthodoxie uniatisante...), trépassés (le fameux Pierre Monnier) sont en accord.
 Il y a plus d'Orthodoxie et de connaissance de la théologie des Pères chez ce prêtre catholique romain, François Brune, que chez certain.e.s prétendu.e.s Orthodoxes.  A comparer avec ces horreurs et la théologie juridico-morale d'un Cléopa Ilie, moine pourtant très fameux en Roumanie :

mercredi 31 mai 2017

Ascension - 25 mai 2017 et période des 9 jours



 "Christ s'est élevé !" - "En vérité, il s'est élevé !"



La traversée des 9 cercles angéliques par le Christ entre l'Ascension et la Pentecôte jusqu'au Trône de son Père, 40 jours après sa Résurrection. Temps de l'année liturgique très important puisqu’il réactualise, ici et maintenant, l'action du Christ qui élève notre nature humaine ressuscitée -sauvée- et déifiée (ce que les catholiques romains n'entendent pas) au-dessus des 9 cercles angéliques, pour l’offrir à Son Père. Le 10e jour, ce sera la fin de l'Ascension du Christ et la Pentecôte. Ces 9 jours sont aussi une demande de l'humanité à Dieu de réaliser ce que Jésus-Christ avait promis sur Terre : la descente de l'Esprit saint...

Pour que ce dernier fasse de nous des "semblables au Christ", pour que nous soyons Dieu à notre tour, comme Lui s'est fait homme. Tout cela dans une synergie entre la volonté du père et notre propre liberté.

Nous sommes toujours en plein dans ce mécanisme de la Rédemption qui commence avec cet acte d'humiliation, de suprême humilité qu'est l'Incarnation de Dieu dans la chair.

lundi 13 mars 2017

Le 13/03/2017, dimanche de Grégoire Palamas

Hier le 13/03/2017, dimanche de Grégoire Palamas. C'est l'occasion de faire connaissance - pour ceux qui ne soupçonnaient pas son existence - avec l’œuvre de ce (très grand) père de l’Église. 
Ici un exposé de Jean-Claude Larchet, éminent théologien orthodoxe français, sur la théologie des énergies divines de Grégoire Palamas, inconnue de la grande majorité des fidèles catholiques, et méprisée par bon nombre de théologiens catholiques "latins". 
Les écrits de saint Grégoire Palamas sont vraiment indispensables pour le chrétien, notamment ceux concernant donc les "énergies divines" et la "déification  de l'homme" (Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne Dieu), un enseignement-fondement de la foi chrétienne totalement ignoré par...les catholiques romains !...C'est dire le fossé qui sépare la théologie orthodoxe authentiquement chrétienne de la théologie catholique païenne et matérialiste aristotelo-thomiste...